L’identité

Un blason traditionnel pour un navire unique.

Identifier un navire revient à en résumer le « programme ».
Pour définir l’identité du Ferry Boat, un navire intimement  lié à l’histoire d’une ville, et dernier né d’une lignée qui remonte à 1880, il fallait aller plus loin, et évoquer l’origine de cette lignée, sa personnalité, et plus spécifiquement les caractéristiques de cette nouvelle génération.

Le design du navire se rapporte directement à ses ancêtres les « mouches », le design de son identité devait être à la hauteur de cette tentative de relier harmonieusement le passé et l’avenir.
A cheval entre tradition et modernité, il fallait donc se tourner vers la source de ce que les communicants d’aujourd’hui nomment « logo », c’est à dire l’Héraldique.
Dans le passé, de nombreux navires ont porté les « armes » de leurs commanditaires, mais seuls les navires militaires sont encore aujourd’hui identifiés de manière spécifique, au moyen d’emblèmes nommés « tapes de bouches ».
Le Ferry Boat est probablement le premier navire non militaire à disposer de son propre blason, qui illustre, selon les méthodes traditionnelles, l’ensemble de ses caractéristiques. Il est logiquement surmonté par les armes de la ville de Marseille.

 

 

Blasonnement :

« Au champ d’Azur parsemé de vagues, à deux têtes humaines d’Argent, de profil, accolées en fasce et divergentes, au chef du second, chargé d’une croix d’Azur, et pour devise : Mare In Urbe ».

Le champ d’azur réhaussé de vagues, ainsi que le chef de l’écu se rapportent aux couleurs de la ville de Marseille, ainsi qu’à sa situation géographique, tournée vers la mer. L’antique Dieu « Janus », patron des nautoniers, est le meuble unique et central qui orne ce blason. Son origine Grecque rappelle celle de la ville de Marseille, fondée il y a plus de 2600 ans par des Phocéens. A l’image de ce Dieu, le navire a pour fonction de servir de pont entre deux rives, celles du Nord et du Sud que le Vieux Port sépare, mais aussi celles du passé (lignée) et du futur (nouvelles technologies). Enfin et ce symbole des têtes accolées met simplement en évidence la particularité physique du navire qu’est l’amphidromie (en tant que « passeur », il ne possède ni proue, ni poupe).
Le support de l’écu (une ancre de marine), ajoute quelques précisions, en fixant, par le marquage de ses pôles, la nature électro-solaire de la propulsion.

Ce blason a été conçu par Eric Jean et Philippe Frasca, respectivement architecte naval et designer industriel, qui ont souhaité, au delà de la commande et du cahier des charges fixé par la mairie de Marseille, achever le travail de design sur ce navire exceptionnel, par une signature digne de cette lignée.
Ce dessin est un m
odèle protégé, déposé à l’INPI.

 

Actualités

- admin

« Le Foué », un bateau à propulsion 100% électrique pour le lac Léman Avec la mise à l’eau de cette [...]

- jfrasca

« Le Canaille », un premier bateau à propulsion électrique en service dans les Calanques de Cassis C [...]

- profils

A l’occasion de l’ouverture de Marseille 2013, capitale Européenne de la culture, le Ferry Boat a ét [...]

- profils

Un navire écologique pour le parc national des calanques de Marseille – Cassis Un armateur Cassidain [...]

- admin

Le Planet Solar face au Ferry Boat électro solaire Le Planet Solar qui bouclait son tour du monde, a [...]